L’anecdote du jeudi #125

En hiver, il est parfois difficile de reconnaître le parc tant les attractions et les décors sont démontés pour être protégés de l’hiver vosgien. Ici par exemple, la boutique Desperados héberge pendant la pause hivernale les panneaux décoratifs qui ornent habituellement la Chevauchée

Laisser un commentaire