Interview 2012

Date de publication : 24 juin 2015

Partagez

C’est devenu le rituel de début de saison, cette année encore, M Fleurent a accepté de répondre à nos questions !

Interview réalisée le 16/04/2012

Fraisp’fan : On est reparti cette année encore pour une petite interview, merci de nous recevoir cette année encore.
Petit retour sur l’ouverture de Timber drop en 2011. Quels ont été les effets sur le parc liés à l’apparition de cette attraction.

M Fleurent :Au niveau de la fréquentation, on avait fait 216.000 visiteurs en 2010. En 2011, on en a fait 249.500, y en a manqué 500 pour faire les 250.000.
Là, ça va être le challenge pour cette année. Autrement, les effets c’est à mon avis d’avoir eu une population plus adolescente. On l’a surtout vu via des files d’attentes du cactus par exemple qui n’avait jamais été très longues, même les journées de fortes affluences. Je pense que c’est un vrai effet « Timber drop » et on commence à le voir cette année par exemple, avec la mauvaise météo qu’on a depuis l’ouverture, le gros de notre clientèle c’est quand même des adolescents qui viennent essentiellement pour Timber drop.
C’est un effet positif, après, faut voir dans le temps mais c’est vrai qu’avec le mois de juillet qui a été pluvieux, Timber drop a bien sauvé la mise et puis d’après les statistiques et les sondages, ça a vraiment eu un effet positif.

FF : Même sans nouveauté cette année, les équipes du parc ont eu de quoi faire cet hiver. Quels ont été les points important cette année?

MF: Sans nouveauté effectivement, le parc c’est concentré sur la maintenance de la grande roue, qui a été un gros boulot. On a démonté tous les chariots, tout repeint en effet « faux bois », en plus les températures font qu’il a fallu chauffer les ateliers pour essayer de faire du boulot de qualité. Donc on les a démontés complètement, changé les supports, les roulements, … Les sombreros aussi ont été démontés complètement. C’est un manège qui nous posait pas mal de problèmes l’année dernière, on espère être assez tranquille cette année.
Le Flum qui a été révisé au niveau maintenance et modifié dans sa partie file d’attente puisque on a rajouté une file d’attente « personnes seules ». Il faut savoir qu’il y a deux ans, on a essayé de mettre des dossiers au milieu pour couper les bûches et éviter qu’elles ne partent avec deux personnes. Le problème c’est que dans le cours normal du fonctionnement du manège, on peut pas se permettre d’attendre pour trouver deux personnes dans la file, les faire passer devant les autres et tout ça donc l’avantage avec une simple file c’est qu’il y aura juste à prendre une personne pour compléter.
Au niveau des plantations ; les séquoias. On n’avait pas pu en mettre l’année dernière réellement du fait qu’on avait un peu dépassé la période de plantation des séquoias donc on en a remis une vingtaine de différentes tailles, dont deux belles pièces d’environ 7 mètres. C’est pas exceptionnel, mais le prix est quand même assez important pour ce genre de pièces et puis évidemment le but n’est pas de les prendre de 20 mètres non plus parce que ça ne leur laisserai pas non plus longtemps à vivre, si on est obligé de les couper dans deux ans parce qu’ils viennent gêner les rails, il vaut mieux avoir des pièces de 7 mètres et laisser grandir un petit peu. Ça redonne un peu de verdure.
On a replanté 120 pieds de bambou pour re-séparer un peu la crique des pirates de la roue panoramique du quartier mexicain. Bon la roue panoramique faudra peut-être un jour qu’elle saute de place parce qu’elle a plus de liens avec le quartier mexicain, mais elle reste dans l’axe de la rue western. On a aussi rhabillé de verdure le bloc sanitaire, les palissades ont été rechangées parce que le bois commençait à être vieux, … bref, des aménagements de confort.
L’installation de chauffage dans le Saloon, parce qu’à cette époque, c’est pas très très chaud. On apprécie de monter un peu la température. On a posé quarante convecteurs au plafond pour essayer de tempérer. Et puis on va terminer les palissades sur les files d’attentes derrière les Santiags dans les semaines à venir.

FF : Rendre le Fraisp’Pass plus attrayant en ayant des avantages pour d’autres parcs serait il imaginable. Par exemple avec Europa Park à côté, où vous le considérez plus comme un concurrent ?

MF: C’est très flatteur pour nous de vouloir nous mettre avec Europa Park, mais on voit que leur Pass n’a fait ce partenariat qu’avec des gros parcs de la même envergure que lui, ce qui est tout à fait logique d’ailleurs, mais il le fait aussi avec des parcs assez dispersés. (ndlr : Le Pass d’Europa Park donne accès à une journée à Phantasialand (DE), Efteling (NL), Liseberg (SW) et PortAventura (ES).) Donc voilà, c’est un peu inconcevable et puis après, le faire avec des petits parcs, je sais pas si ça vaut le coup.
Je sais qu’à un moment Nigloland l’avait fait avec Le Pal, qui sont deux parc de tailles à peu près identiques, parce qu’il y a toujours le problème du nombre de visiteurs. Il y a toujours celui qui en fait plus qui a l’impression qu’il va alimenter l’autre parc et donc faut vraiment que les parcs soient de même taille. Nigloland et Le Pal l’ont fait une année et l’on pas reconduit, c’est qu’à mon avis, ça n’a pas été super bénéfique.
Il y a deux-trois ans on a fait un partenariat avec le parc de sainte Croix, qui est un parc animalier et ça n’a pas donné grand chose donc on va laisser le Fraisp’ Pass à Fraispertuis City pour l’instant.

FF : Croyez vous en l’année 2012 ? sera t-elle plus dure que 2011 en recette et en visiteurs ?

MF: Euh, non ! Enfin c’est toujours difficile parce que chez nous les saisons dépendent de la météo, or l’année dernière la météo n’a pas été exceptionnelle. Pour nous c’est surtout juillet et août qui comptent, juillet a été limite-limite, voir pas bon et août a été en dent de scie. Donc si on a une année plus ou moins identique, on peut s’attendre au moins à avoir nos 249.501 visiteurs, voir un peu plus, mais après, au niveau recettes si on a le même nombre de visiteurs.
ça ne peut être que meilleurs puisqu’on a majoré le prix d’entrée des adultes et également des enfants (ce qu’on n’avait pas fait l’année dernière pour les enfants, on l’avait juste fait pour les adultes à partir du moment où Timber drop a ouvert). Donc on espère qu’en recettes, ce sera bon, après les dépenses intérieures, je pense que ça se tiendra, crise ou pas crise, le futur nouveau président fera en sorte que les gens aient beaucoup d’argent à dépenser (rires).

FF : À ce propos, que pense Billy des élections présidentielles 2012 ?

MF: Il attend ! Tous les jours, il court à la boîte aux lettres voir s’il reçoit sa carte d’électeur pour aller voter. Mais de toute façon, je ne sais même pas s’il irait voter s’il l’avait puisque Fraispertuis est apolitique et donc la seule politique qu’on a c’est de donner du plaisir à nos visiteurs et c’est celle là qu’on s’impose. Donc on va faire en sorte qu’ils aient du plaisir quelque soit la couleur et le président en place.

FF : Est-ce qu’une extension des parkings est prévu ? Par exemple en fusionnant les parkings P2 et P3. Certains jours, c’était la folie pour trouver une place et les voitures se garé dans la forêt.

MF: P2 et P3 sont déjà fusionnés, ce qui les sépare c’est une rivière, c’est une chose qui ne m’appartient pas et qui est en plus protégé, c’est de première catégorie donc on ne peut pas faire n’importe quoi. On ne peut pas la mettre sous tuyau comme on l’a fait sur le parking P4, qui lui était un canal qui nous appartient. La rivière c’est différent, on ne peut pas la buser et donc à partir de là, notre recherche est toujours de trouver des parkings. On a acquis un peu de terrain au niveau du P4, mais il faut savoir que pour moi, l’avenir, je préfèrerai acquérir du terrain du côté du P2/P3 pour après n’avoir qu’une seule entrée de ce côté.
C’est pas une question d’argent, c’est une question de gens. On peut mettre le prix qu’on veut sur un terrain, si la personne n’est pas décidée à le vendre, il n’y a pas beaucoup de solutions. Donc on patiente et puis tout arrive à qui sait attendre donc voilà. Mais bon, pour l’instant, effectivement, pour les jours d’affluence qui sont aussi souvent liés à la météo qu’on peut avoir, l’année dernière on a été trois fois en vigilance orange au mois d’août, ce qui veut dire qu’il a pas fait très beau, donc on avait pas beaucoup de monde et on sait très bien qu’on le paye deux ou trois jours après et c’est ce qui est arrivé deux/trois fois en 2011. C’est la rançon du succès mais effectivement, on aimerai bien trouver encore du parking de façon à mettre le moins de monde possible dans le bois !

FF : L’ouverture jusqu’à fin septembre le samedi et le dimanche est enfin une chose faite, pensez-vous maintenant organiser des weekends avec des événements (concours, wkd des artisans, voitures anciennes, nocturnes) ?

MF: Plus tard dans l’année, c’est déjà complètement exclu parce qu’on est un peu incurvés dans la vallée et nous, à partir de fin septembre, toute la moitié du parc ne voit plus le soleil, ça devient dangereux, glissant, plein de feuilles, on peut avoir déjà de la gelée et ça ne dégèle plus donc ce qui est important pour nous c’est de vite vider Pirates Attack, le nettoyer, purger tous les surpresseurs, … donc cette période là, c’est non, après les autres périodes, pour l’instant, c’est non aussi parce que j’ai un peu de mal avec les nocturnes. Pour avoir discuté avec des gens du métier, les nocturnes n’apportent pas forcément une vraie manne financière, par contre, il y a des vraies contraintes de personnel parce qu’on est obligé d’avoir presque deux flottes et demi voir trois. Il faut être sûr qu’il fasse beau, parce que si le jour là il pleut c’est foutu, et puis il faut que tous les bâtiments soient équipés de lampes de secours et tout. Nous aujourd’hui, au niveau de la préfecture, le parc est considéré fermer à 17h-18h enfin, maximum 20h en été mais si on organise des nocturnes, on est obligé d’éclairer tout le parc, ne pas laisser de grosses zones d’ombre donc y a vraiment un coût important.
Et pour revenir à l’idée des journées à thème, c’est pas évident parce que si t’en fait, faut les prévoir avant de faire le calendrier, c’est-à-dire au mois d’octobre/novembre puisque pour que ça vaille le coup, faut le mettre sur le calendrier et nous on a toujours eu la politique de faire que les visiteurs du premier jour aient la même prestation que ceux du mois d’août. C’est aussi pour ça qu’on a pas de spectacles pendant le mois de juillet/août. On ne demanderai pas plus cher pendant le mois de juillet/août et ça voudrait dire que ceux qui sont venus aujourd’hui ont payés le même prix sans avoir les mêmes prestations. Comme on aime bien que ce soit lissé sur toute l’année, pour l’instant on ne fait pas.
Peut-être qu’un jour on aura l’idée de faire défiler des diligences, mais pour l’instant, c’est pas notre idée. Le risque si tu ne mets pas les mêmes prestations, c’est que les gens disent on y va pas en ce moment, y a que la moitié du parc qui est ouvert et on va encore plus charger les journées avec les problèmes de stationnement ou d’attente qu’il peut y avoir partout et tu vas décharger les journées comme aujourd’hui qui sont déjà pas beaucoup chargées, tu vas faire tourner des manèges à vide parce que les gens préfèrent venir dans un mois pour voir les clowns ou les acrobates. On en a eu fut une époque mais quand on en avait, il y avait un calendrier qui était établi et du premier jour de l’année jusqu’au dernier dimanche de septembre, on avait la même prestation pour tout le monde.

FF : Est-ce qu’une autre mascotte pourrait venir accompagner Billy dans les années à venir ?

MF: Ça c’est pas impossible effectivement, on a déjà envisagé de lui trouver un compère. On l’a pas fait. Les mascottes, oui c’est bien, mais il lui faut un accompagnateur, … enfin c’est pas impossible.

FF : Nouveauté 2013, déjà une idée M. Fleurent ?

MF: Des idées pour l’instant, y en a pas vraiment et puis j’aurais tendance à dire qu’elles vont un petit peu murir au fur et à mesure de la saison puisque la logique voudrait que l’attraction 2013 soit autofinancée ou financée en grosse partie par la saison 2012, donc je suis un peu lié à la saison qu’on va avoir. C’est vrai que Timber drop nous a coûté cher, aujourd’hui les partenaires financiers m’ont demandés de faire une pause, mais la pause, ça n’existe pas réellement parce que rien que cet hiver, entre la maintenance et les aménagements, on a investi environ 250.000 € donc effectivement, l’année dernière, on avait auto-financé une bonne partie, mais voilà, on espère pouvoir faire un nouveau manège l’année prochaine mais dire quoi … Un manège c’est aussi un coup de foudre !
La boîte à suggestions est toujours ouverte, je compte sur le forum de Fraisp’fan pour donner des idées, ils en ont déjà un peu donné, mais des idées raisonnables parce que comme ça doit être auto-financé faut rester raisonnable. Après, y a aussi des constructeurs qui sortent des choses intéressantes, souvent en dernière minute.
La cavalerie était un super manège, je l’avais pas payé très cher à l’époque, c’était 400.000€ de mémoire, quasiment rien de génie civil, pour moi c’était vraiment une réussite. On en a pas vu pendant 4-5 ans en France, après y en a arrivé à foison, il en arrive encore donc c’est le signe d’un bon manège en plus il a été refait en Disk’O coaster, en MegaDisk’O. On a été les premier en France, financièrement c’est à mon avis dans les prix qu’on pourra mettre dans le futur manège donc on peut pas dire qu’on aura rien. Après, est-ce que ce sera plus familial, moins familial, j’en sais rien, de toute façon, la cavalerie reste familiale, Timber drop reste familial, après, y a le manège enfantin, mais voilà !

FF : Et le dark-ride dont vous rêvez pourrait-il être une nouveauté dans les années très proche ?

MF: Automatiquement, ça coûte et pour un budget pareil, il faut être sûr. Sûr qu’il y ai une vraie demande, que ça soit un beau manège et après y a un gros investissement dessus donc ça peut se faire, ça peut se faire effectivement dans une année proche. Pour le coaster, il y avait une demande depuis une paire d’années, donc on savait qu’on allait faire un coaster, mais quand on a fait la crique des pirates, six mois avant, quand on me parlait des Splash battle, je disais non, jamais de la vie, et je crois que c’est l’attraction que je regrette le moins. Moi j’étais sur que le splash battle c’était un truc a se mettre des coups de poing sur le nez en sortant. Quand Zygo me disait pourquoi pas, je lui disait tu est fou, on va faire que séparer les gens là-bas et puis en fin de compte, y a pas un coup de poing.
Là ça commence un peu à être le passage des constructeurs puisqu’ils cherchent des contrats pour l’année prochaine. Chacun viens avec son manège et il dit « ça c’est pour vous ! ». Pour l’instant y a un italien qui est passé, Zamperla a aussi envie de me vendre quelque chose qu’il a fait pour Disneyland en Californie, le Demolition Derby sur 4 disques. Mais bon, ça vaut très très cher, il y a des sommes en jeu et puis comme maintenant on aime bien amener la thématisation, faut lui trouver un thème, faut lui trouver un endroit, bref, faut trouver beaucoup de choses. Donc voilà, c’est que des déports d’idées pour l’instant, chacun téléphone en disant.
« j’ai une idée pour toi » mais pour l’instant je ne sais pas et si on veut éventuellement mettre quelque chose de plus important en 2014… c’est la question suivante ? (rires) Faut faire du moyen en 2013 pour faire du très bon en 2014, mais le moyen peut être bon !

FF : A quand une fun-house, attraction libre, tous public et à faible investissement, où il y a de grande possibilités de théma ?

MF: Ça c’est rigolo parce qu’en fait avec l’autre constructeur italien, on a discuté de ça parce qu’il fabrique des fun-houses et je lui ai dit votre truc c’est très moche, mais il vend les éléments indépendamment donc c’est bien parce que peut être sur ce coup-là, y a quelque chose à faire parce que nous en interne, on pourrait faire notre machin. Bon, je crains toujours un peu les attractions où les visiteurs sont actifs parce que c’est toujours plus dangereux. Ils se font plus de mal dans une piscine à boules que dans le manège clown, quoi qu’on en dise (rires).
Dans une fun-house c’est pareil, faut une entrée limitée, faire attention qu’ils fassent pas n’importe quoi, mais ça peut être sympathique. Dans les parcs, on en voit pas beaucoup, on a la possibilité de faire la thématique en interne, donc effectivement, pour le coup ça peut être un bon truc. Pourquoi pas.

FF : Il n’y a pas de kiddie-coaster (montagnes russes pour enfants) dans le parc pour initier les jeunes vosgiens, envisagez-vous d’en installer un dans les années à venir? Si oui quel genre de modèle, classique ou qui sorte un peu de l’ordinaire?

MF: C’est rassurant parce que je pensais que le Grand Canyon en était un ! (rires) Oui pourquoi pas, dans une thématique pour les enfants, c’est des petits manèges pas chers et comme on a mis du Timber drop, du Pirates attack qui sont pas des manèges enfant, pourquoi pas avoir un petit coaster comme ça dans une thématique qui aille bien dans le cadre. Je serais pas contre l’idée.

FF : Pouvez-vous nous dire s’il est envisagé de redonner un second souffle aux décors du Grand Canyon dans les années à venir ? Avec pourquoi pas une extension de la mine d’or pour faire une pierre 2 coups.

MF: C’est sûr que le rocher a pas mal souffert, donc effectivement quand on a commencé à goûter à du rocher de chez AAB effectivement, on a un peu plus de mal. Il y avait un projet qui avait été fait pour la parie de la fosse par AAB, mais on a plutôt gardé l’argent pour la théma sur Timber drop. Je pense que dans les années à venir, il faudra qu’on refasse la roche plus belle qu’elle n’est et que ça ressemble plus à un rocher que ce qu’on faisait à l’époque.
Après pour la mine, je sais pas si on va gagner beaucoup en l’étendant. Si c’est pour remettre encore plus long, je préfère garder l’argent pour mettre dans un autre dark-ride différent, mais je trouve qu’elle est assez longue. Après, qu’à l’intérieur ce soir refait, qu’on change les décors, qu’on remette des automates, ça c’est pas impossible, mais je pense pas qu’elle sera étendue.

FF : Le quartier des pirates sera-t-il agrandi ?

MF: Je cherche du quel côté ! (rires) Agrandit … c’est difficile à dire, ça dépend de l’attraction qu’on veut mettre, y a encore un peu de place entre la boutique et le train où là il peut y avoir une place mais ça pourra pas être un hypercoaster, ou alors juste l’échelle en colimaçon pour accéder à la passerelle de freins. (rires) Oui pourquoi pas, ça peut remonter du côté de l’aire de pique-nique, on peut encore aller derrière la cale et remettre l’entrée du parc, la faire plus jolie puisqu’elle est toujours plus ou moins en provisoire. Donc elle sera peut-être sur le thème des pirates et du coup pourquoi pas réfléchir à se garder une place pour une attraction.
Dans l’idée ou dans le futur, toutes les voitures seront garées de ce côté, ça sera la seule et unique entrée donc il faut qu’elle aie au moins une capacité de 6 à 8 caisses, voir plus et éventuellement des caisses automatiques pour les jours où il y a vraiment du monde. Que les gens veulent rentrer assez rapidement. On a un logiciel de caisse qui a une paire d’années et qui ne nous apporte pas entière satisfaction et donc on est en discussion avec une société autrichienne je crois, pour voir si justement ils peuvent vendre leur produit en France, il faut qu’ils changent le logiciel pour le mettre en français et donc ils font en gros une étude de marché pour savoir si ça peut être valable. Donc refaire l’entrée cette année aurait été un peu prématuré si on change de système informatique bientôt. On a préféré repousser d’une année ou de deux, mais quand on fera quelque chose, on tachera de le faire bien.

FF : Question sur l’hébergement… Tripsdrill a construit de petites maisons perchées dans les arbres. Cela pourrait être une idée intéressante et « inédite » dans la région pour retenir sur plusieurs jours les visiteurs. Aujourd’hui, est-ce que vous pensez à un investissement hôtelier (chambre d’hôtes, camp, …) ?

MF: Je crois que ça se fait un peu dans les Vosges déjà. Y a des petits sites qui font ça.
Aujourd’hui, on est quand même assez limité en place, la place qu’il y a à proximité du parc n’est réservée que pour le parc. S’il y a un projet d’hébergement qui se fait, ce sera obligatoirement délocalisé, alors pas de 20km ou 30 km, mais dans un rayon entre 5 et 7km disons et qui sera plutôt autonome. Les gens pourrons faire de l’hébergement sans venir au parc et vice-versa. Mais après que les gens qui veulent venir au parc et qui vont à l’hébergement aient aussi des avantages avec une carte, que ce soit compris dans le prix de l’hébergement. Un hébergement qui serait thématisé, mais qui aurait aussi ses propres activités sur place. On peut imaginer pleins de choses comme un mini-golf super bien thématisé, un truc aquatique … voilà, c’est un tout mais c’est une structure autonome. Moi je pense que c’est un bon projet mais c’est pas pour faire du resort au parc. J’estime qu’un parc aujourd’hui pour faire du resort c’est déjà des gros parcs, qui font au moins 500.000 visiteurs et encore. C’est vrai qu’on a de la demande aujourd’hui donc voilà.

FF : Merci beaucoup monsieur Fleurent ! Bonne saison 2012 !

MF: Merci à vous !

Encore merci à toutes les personnes qui m’ont soufflées des questions, j’espère qu’elles y auront trouvées des réponses !


Partagez