Interview 2010

Date de publication : 24 juin 2015

Partagez

C’est devenu le rituel de début de saison, cette année encore, M Fleurent a accepté de répondre à nos questions !

Interview réalisée le 10/04/2010

Fraisp’fan : Tout d’abord, merci de me recevoir pour cette interview annuelle. Commençons par un petit retour sur l’année dernière et l’arrivée de Pirates Attack. Après une première année de fonctionnement, quels sont les retours de la part des visiteurs ?

M Fleurent : A priori, ils ont l’air bons puisqu’on a rempli l’objectif qu’on c’était fixé des 200.000 visiteurs et on l’a même dépassé puisque on a fait les 220.000. Mais bon, y a d’une part le Pirates Attack et une météo tout de même assez exceptionnelle, qui on l’espère sera encore bonne cette année. Autrement à l’unanimité par les sondages qui ont été faits par l’institut parisien avec qui on travaille et qui nous fait des sondages chaque années, il a explosé puisque généralement c’était le flum qui remportait toujours la palme. En 2008, il avait encore 51% et en 2009, c’est Pirates Attack qui a fait 56% et le flum est retombé à 37%. Donc c’est dire l’attrait qu’a eu Pirates Attack. On peut vraiment considérer que Pirates Attack est un bon moment, autant pour les gens qui montent dessus que pour ceux qui le regarde.

On voit aussi l’impact de la thématique de l’attraction. Les gens ont vraiment appréciés ça. On le rappel plus mais elle a quand même été faite par des gens qui connaissent bien le métier et c’est vrai que automatiquement, ça a donné de la valeur ajoutée à l’attraction qui j’imagine mal aurait été aussi médiatisée si elle n’avait pas eu cet ensemble avec la végétation, la musique, les décors …

FF: Passons maintenant à 2010. Cette année, les visiteurs pourront retrouver le parc avec un grand nombre de réhabilitations. Comment les attractions améliorées ont-elles été choisies ?

MF: On a essayé de faire un peu le tour de tout, parce que déjà, automatiquement, quand tu fait de 180.000 à 220.000 visiteurs, y a une usure du matériel qui est forcément plus importante. C’est vrai que l’année dernière, Pirates Attack nous avait pris beaucoup de temps, donc on avait moins le temps de faire des aménagements sur les attractions puisqu’on c’était vraiment consacré au Pirates Attack dès le mois de octobre-novembre avec des gros travaux de terrassement. Bref on n’a pas trouvé le temps de faire autre chose.

Et donc après, effectivement, le canyon a 10 ans, en plus dans le contexte de l’application de la nouvelle norme pour les parcs d’attractions, on a complètement revu la mécanique de l’attraction. On en a aussi profité, par exemple pour la cavalerie de faire une rampe d’accès pour les personnes à mobilité réduite. Pour le flum, on a voulu relooké nos bûches et les rendre plus confortables et les bumpers leur donner une meilleure qualité. La dalle partait en javel et donc ça mouillait, on n’arrivait pas à faire une bonne filtration alors que cette année, on va pouvoir faire quelque chose de propre je l’espère.

FF: Et plus particulièrement au niveau du train ?

MF: Le train, c’est autant un rêve d’enfant, c’est une passion, parce qu’on a toujours aimés les trains western et c’est vrai que y a pas 36 constructeurs de trains western et Severn Lamb avait une belle carte de visite. On s’était déjà approchés d’eux y a 10-15 ans, à l’époque de mon papa, on en avait vu un super dans un salon à Düsseldorf. Qui était déjà un modèle Texan. On était amoureux de ce train. A l’époque, y avait des contraintes de hauteur parce qu’on passait sous la mine, donc on pouvait pas le mettre, on avait des problèmes de virages parce qu’on était très serrés, on avait beaucoup de contraintes qui faisait que fallait faire beaucoup de modifications en plus.

Depuis, comme on l’avait dans la tête, la gare avait été spécialement faite plus haute, les courbes et les rayons avaient été fait plus grands parce que plus le train est gros, plus il faut de grands rayons. Et donc même si la locomotive peut paraitre petite, on est dans la taille maximum pour notre parcours. Si on passait dans un plus gros modèle de locomotive, on pourrait plus la mettre sur notre circuit, ou alors il faudrait modifier quelques courbes. Donc voilà et en même temps, c’est un investissement qui n’apporte pas par définition une grande nouveauté puisque y en avait un l’année dernière, y en a un cette année, les gens font le tour du parc pareil, même si le confort est meilleur, même si y a quelques petits aménagements de plus avec le wagon équipé pour faciliter l’accès aux personnes à mobilités réduites ou sa capacité. Surtout sa capacité horaire puisqu’on est quasiment au double. On s’est dit que Pirates Attack, qui a commencé le 12 juin (2009) pouvait faire sa communication sur 2 années et donc comme c’était un très gros investissement il nous fallait cette année faire un investissement light mais utile et comme le notre commençait à être un peu limite en capacité, c’était l’occasion de refaire quelque chose de chouette et je pense qu’un beau train, est très important, on a toujours adorés les beaux trains et je pense que celui-ci est très très beau. C’est un avis personnel mais qui pour l’instant est partagé par certains. J’adore ce train !

FF: Même question en ce qui concerne le nouveau film du Ciné Desperados.

MF: Toujours dans l’idée d’apporter du nouveau à nos visiteurs, qui trouve quand même un peu de changement d’une année sur l’autre. Donc même si c’est des chevaux et qu’on est dans le ciné Desperados, il n’était pas inutile d’accueillir, même provisoirement, parce que je pense que ça va être une transition puisque Alterface travaille encore sur des projets de nouveaux films à thématique western, mais c’est un clin d’oeil à la piraterie. Celui là, le film est très bien parce qu’il est beaucoup plus interactif, automatiquement puisque la sheriff academy était leur premier film et donc avec peu d’effets. Celui là, le film est super donc on oublie vite qu’on est sur des chevaux et on a profité d’améliorer la sécurité dans la salle avec les bandes lumineuses sur les nez de marche et puis les effets spéciaux qui commencent à aller dans le but de la 4D du prochain western qui sera fait sur ce thème là. Donc ce sera peut-être pas forcement pour l’année prochaine parce que les gens pourront s’amuser avec ce film là 1 ou 2 ans. Et puis tout dépend le temps que va mettre Alterface pour sortir son nouveau film et puis bon c’est quand même des investissements assez importants puisque après je vais passer dans d’autres formats d’ordinateurs, de projecteurs et tout ça donc c’est un réinvestissement complet.

La sheriff academy est toujours dans la boîte et si un nostalgique un jour veut retrouver le vieux film, y a juste à changer le machin et c’est reparti. On peut se refaire quelques parties de la sheriff academy mais cette année, ce sera bien d’avoir Pirate’s Plunder. Et apparemment ça à l’air aussi de bien plaire.

FF: Avec l’ajout des pirates, est-ce que vous pensez étendre le thème du parc aux Amériques (Caraïbes, Incas, Aztèques, Canada) ?

MF: C’est l’argument qu’on a un peu donné l’année dernière quand on c’est posé la question est-ce que c’était bien de faire le splash battle sur les pirates. Pourquoi pirate, parce que je trouvait que les effets spéciaux était bien avec le thème et puis Mack pouvait me faire les bateaux rapidement si je changeais pas le thème puisqu’ils faisaient le même à l’époque pour les Etats-Unis. Et donc voilà, y avait le bateau pirate qui avait jamais perturbé personne donc on a dit pourquoi pas un thème pirate. Et après, en discutant avec des gens, ils m’ont dit, de toute façon, y a le quartier mexicain, le quartier pirate, ça se tenait et de toute façon, je pense qu’un jour y aura un quartier indien. Donc effectivement on se dirige vers les Amériques en général et puis en plus, pour trouver des manèges, soit faut vraiment investir à fond, payer très cher pour tout thématiser western ou soit on arrive à avoir plusieurs quartiers qui changent un petit peu.

FF: Va t-il y avoir dans les années venir des nouveautés derrière la cavalerie et un agrandissement du chemin de fer est-il prévu pour cette zone ?

MF: On est propriétaires derrière la cavalerie donc inéluctablement l’extension se fera du côté là bas après, effectivement il serait logique que le chemin de fer aille le plus loin possible. Déjà parce que c’est toujours agréable de faire le plus long tour possible mais bon y a un problème géographique qui fait que le flum étant placé où il est, j’ai plus la place pour repasser entre le flum et le domaine qui ne m’appartient pas. Donc automatiquement, même si l’extension du chemin de fer se fait par là bas, il reviendra par le blizzard. Mais après ça a été calculé puisque entre les santiags et la propriété qui appartient à la commune de Jeanménil, y a un passage qui a été réservé, justement pour le passage d’un train dans un sens et donc il peut très bien revenir, soit près de la cavalerie, ou entre les toilettes et l’autre coté des santiags, enfin voilà. A Port Aventura, les voies sont l’une à côté de l’autre donc voilà. Mais bon, Port Aventura n’est pas Fraispertuis-City. (rires)

FF: Le parc peut s’étendre en longueur, est-ce une difficulté ?

MF: Ben c’est à dire, qu’en fait il faut calculer. C’est toujours pareil, on peut pas avoir l’avantage d’avoir un cadre. Ce qu’il faut savoir c’est que nos visiteurs recherchent aussi la pleine nature. On a des gens qui viennent d’assez loin et le cadre est assez exceptionnel quand on est au milieu du parc. Et donc on peut pas avoir d’un côté l’avantage d’un beau cadre et de l’autre la place sur des milliers d’hectares à plat. C’est sur que ce serait plus facile mais enfin on voit qu’il y a des parcs comme Fort Fun en Allemagne qui est très très en pente. On peut pas imaginer mais d’un bout à l’autre, je sais pas combien il peut y avoir de dénivelé et c’est assez étroit. Et ils ont mis un flum ride qui vient s’adapter au relief. Ils se sont servi d’un handicape.

Nous on va se servir de l’autre sens, on va pas utiliser la différence de hauteur mais tout va être en longueur, ou alors en hauteur, le cactus ne prends pas de place pour le coup. Après c’est sur que pour les parkings on est désavantagés, parce que eux aussi sont en longueurs donc celui qui est garé au bout du parking est un peu plus loin et comme les tapis roulants de sont plus d’actualité dans les Vosges, et ceux de Disneyland ne sont pas à vendre (rires). Nan, après y aura peut-être des solutions, je sais pas, on verra.

FF: On parlait tout à l’heure de Pirates Attack qui a une bonne place dans les sondages, est-ce que d’autres attractions aquatiques sont prévu pour les années à venir.

MF: L’année dernière je racontais déjà ça pour Pirates Attack, si on m’avait dit que je mettrai un splah battle dans le parc, j’aurais dit, jamais de la vie, parce que jamais j’aurais pensé que c’était un manège qui serait aussi ludique et qui plairait autant. Aujourd’hui, c’est le premier jour d’ouverture, il fait pas excessivement chaud et on voit des gens qui prennent beaucoup de plaisir à le faire ou à le regarder.

Dire oui ou non, je sais pas, effectivement, y aura encore des attractions aquatiques, mais pas pour tout de suite parce que j’aime bien alterner. Y a eu le flum en 1991, y a eu Pirates Attack en 2009, ça fait presque 20 ans de différence, je dit pas que la prochaine sera dans 20 ans, mais bon (rires). Il faut qu’elle soit sympathique. Pour exemple, le petit module mack entre les tasses et le splash battle pouvait être un peu intéressant et rigolo mais c’est pas une idée de mettre ça du tout. Mais bon faut quand même faire attention parce que au niveau du temps autant on peut avoir très chaud comme l’année dernière, autant on peut avoir très froid donc faut rester prudent et puis trouver le truc qui donne le déclic.

FF: Les 50 ans du parc sont dans 6 ans, attendrez vous jusque là pour nous offrir une grande attraction (bref, un coaster) ?

MF: Ahh, mais des anniversaires, y en a tous les ans, chaque années moi je fais mon anniversaire et chaque année on a un an de plus donc c’était les 44 ans cette année, c’est les 45 l’année prochaine, je veut dire y a pas de date mieux qu’une autre. C’est pas trop l’effet de date qui fait. C’est vrai que l’année prochaine, c’est les 45 ans, ça peut être aussi l’occasion, mais les 46 ans, les 47 ans, … pourquoi pas non plus. Après si on mettra un coaster, je sais pas. Oui certainement dans les années qui viennent mais pas forcement pour un anniversaire.

FF: Est-ce qu’un spectacle est envisagé, du moins en saison estivale ?

MF: Ben toujours pareil, c’est que la politique de la maison veut jusqu’à présent qu’on offre à nos visiteurs la même prestation aujourd’hui, qu’au mois d’août ou juillet. Par exemple, des jours comme aujourd’hui, y a des stands qu’on pourrait fermer comme le derby, parce que je crois qu’elle a du faire une partie de la journée donc ça fait vraiment pas beaucoup mais donc pour faire des spectacles, soit on en fait tout le temps, soit on en fait pas.

Si on fait ça sur la saison, faut un minimum de visiteurs. Donc ça a été la politique jusqu’à présent, après, est-ce qu’on pourrait pas mettre en haute saison quelques petits trucs de rue, histoire de créer une animation pour faire patienter les gens quand y a beaucoup de monde, c’est pas impossible mais une autre gestion, c’est très difficile, c’est pas notre réflexion pour l’instant.

FF: Autre questions qui reviens régulièrement ; Par rapport au projet de resort, y a t-il du nouveau ?

MF: C’est un peu pareil. Bon j’aime pas trop le terme de resort, parce que resort ç va pour les gros parcs. Non, ce serait plus un projet parallèle avec solutions d’hébergements. On se dit, que les gens qui veulent faire du court séjour pourrait venir une journée au parc et avoir un hébergement qui soit un peu thématisé et ludique mais pas forcément à côté du parc, ça pourrait être dans un rayon de 5/10km, enfin faut pas que ce soit trop loin non plus mais c’est pas du tout collé au parc. C’est presque l’idée d’un autre parc avec pourquoi pas un peu d’aqua, en intérieur, … enfin c’est pareil, c’est un projet qui loin d’être en place parce que, comme tout, les banques font confiance mais c’est un projet qui coute cher. Il faut quand même démarrer avec un projet qui est bien ficelé. Je pense qu’on aurait des amateurs mais les banques ils savent aujourd’hui que sur les manèges, ça marche puisque jusqu’à présent on les a toujours remboursés (rires), mais là dessus ils serait peut-être plus réservés. Mais bon, je désespère pas qu’un matin on se décide, si ils se décident pas, ben ça se fera jamais.

FF: L’année 2010 sera riche en nouveautés pour les parcs français, certains annoncent même déjà leurs nouveautés futures (2011, 2012, …). Comment fraispertuis voit-il cette effervescence ? Comme un moteur ou comme une concurrence toujours plus présente ?

MF: Oh non, concurrence, certainement pas, un moteur, non plus. On est concurrents de personne, on est complémentaires. D’ailleurs, même les très grands l’ont compris. Mack a vendu l’année dernière un splash battle à Fraispertuis alors qu’ils savaient très bien qu’ils en feraient un l’année suivante. Et on est qu’à 1 heure l’un de l’autre. On l’a fait avec des constructeurs que eux utilisent aussi. Je pense que chacun investit à son rythme.

Beaucoup de parcs cette année on énormément investit par des nouveautés comme Didi’Land, Dennlys Parc, Walygator, … voilà, y a beaucoup de parcs qui ont investit, nous on a moins investit cette année, c’était plus l’année dernière. L’année prochaine, est-ce qu’on investira, ça dépendra de la saison. Les petits parcs ils font comme ça, ils comptent les sous de l’année pour voir ce qu’ils peuvent faire comme investissement. Mais bon à chaque fois, un investissement c’est pour 7, 8 ou 10 ans donc faut faire attention et rester prudent. Et puis y a toujours des améliorations à faire, faut toujours garer les voitures, donner de la nourriture aux gens, … Faut aussi que la logistique derrière puisse répondre à tout ça. Faut aussi augmenter la capacité de nos attractions, ce qu’on a fait avec le train cette année et qu’on fera avec la mine d’or puisqu’on va passer à 10 wagonnets. C’est aussi ce qu’on a fait au flum en ajoutant un dossier intermédiaire dans le but d’améliorer le flux.

FF: Voilà pour mes questions, merci beaucoup d’avoir accepter d’y répondre ! Bonne saison 2010 ! Je pense que l’on peut tout de suite prendre rendez-vous pour l’interview de l’année prochaine.

MF: Pas de soucis, merci à vous.

Encore merci à toutes les personnes qui m’ont soufflées des questions, j’espère qu’elles y auront trouvées des réponses !


Partagez