Interview 2007

Date de publication : 24 juin 2015

Partagez

Durant notre visite au parc nous avons pu rencontrer Monsieur Fleurent qui nous a accordé une interview des plus passionnante. Attention ! Scoop ! Il y a de nombreuses infos à retenir sur le futur du parc.

Interview réalisée le 8/04/2007

Fraisp’fan : Quelle fut l’origine de l’idée de la création du parc par vos parents ?

M Fleurent : Il y a 42 ans, le loisir n’existait pas, il existait quand même dans les Vosges, un endroit qui avait fait une petite pèche à la truite, il y avait plein de monde, mais mes parents trouvaient que le concept pouvait être mieux développé. Et vu l’affluence qu’ils avaient à l’époque, mon père a eu l’idée de faire ça, il a cherché un coin avec de l’eau, et c’est après qu’il a décidé de se lancer dans le loisir. Dire que ça devienne un parc d’attraction, je ne sais pas si c’était vraiment son envie à la base, mais il avait vraiment envie de se lancer dans le loisir et donc on a commencé la pèche à la truite, le petit train, Fort Apache, …

Par après, il y a eu la thématique western, puisque en fait, mon père était passionné de Lucky Luke, comme le bois était facile à trouver dans le secteur et pas trop cher, on est parti là-dessus. Vers 1988, comme le parc prenait de l’ampleur et que Walibi Belgique avait décidé de thématiser son parc sur la bande dessinée avec un western basé sur Lucky Luke, on a préféré laisser tomber ce personnage et on est parti sur du western traditionnel.

FF: Qu’est devenu l’express et pourquoi a-t-il disparu du parc ?

MF: L’express est toujours chez les établissements Soquet, il est démonté. Il a disparu parce que le grand Canyon avait un grand problème de freinage, il arrivait beaucoup trop vite en gare et on était obligé de s’arrêter complètement au niveau de la passerelle et de le laisser repartir. Donc, en fait, l’idée était d’agrandir le Grand Canyon, et pour faire ça, j’avais pas trop de possibilités si ce n’est d’enlever l’Express. Comme au niveau sensation, il était assez limité, il était très familial, mais il n’avait par exemple pas de barre de sécurité, on c’est arrangé avec le constructeur, pour qu’il s’occupe de l’extension du grand Canyon, et qu’il récupère le TGV pour le vendre. Il est toujours à vendre, et je maintien à dire, que pour un parc avec une fréquentation plus petite (aux alentours de 80 000 visiteurs) il avait une petit sensation qui était assez sympathique, très familiale, on faisait 2 tours sans problème avec.

Moi je pense, que je le laisserai pas pourrir sur un tas, il est pas impossible qu’un jour, je me décide de le récupérer définitivement, de le remettre en état, lui changer les freins, refaire le TGV… Enfin, c’est quand même pas mon objectif, je cherche quelque chose de plus original.

FF: Y a-t-il une attraction disparue du parc que vous regrettiez ?

MF: Alors je dirais mécaniquement, je la regrette pas, parce qu’elle commençait vraiment à dater, et puis elle était pas dans le thème du tout, mais au niveau sensations elle était certainement meilleure qu’aujourd’hui, c’était la chenille (le Cyclone). Parce qu’aujourd’hui les santiags sont beaucoup plus thématisés mais tournent vite avec une petite remontée qui fait plus tape fesse qu’autre chose, alors qu’avec la chenille que j’avais…(Qui était une chenille foraine). Mécaniquement, c’était un truc de fou, il fallait la surveiller tous les jours et elle commençait a être un peu vieillotte et complètement décalée, mais au niveau sensation, elle était vraiment très agréable, parce qu’elle avait une remontée de quasiment de 25 cm du sol à 2 mètres et quand on était dedans, on avait vraiment une sensation d’accélération et de ralentissement en permanence, ça c’était super bien.

En fait, on n’a pas enlevé d’attractions, le Rio grande a remplacé le Santa Fee, les Santiags ont remplacées le Cyclone, Geyser City pour le labyrinthe aquatique… Y en a qu’une qui a vraiment disparu, c’était le Gyrofolie, c’était ce fameux anneau d’entraînement des cosmonautes, qui tournaient dans les 3 sens. Les gens étaient debout dedans, harnachés. Celle là, je m’en suis débarrassé, mais si je ne l’avait pas jetée, je sais pas si aujourd’hui je la remettrai pas pour le plaisir. C’était une attraction des premières années, vers 1988, elle n’a jamais été dans l’entrée payante, au ticket. Moi ça me faisait peur, il fallait la faire tourner à la main, pour l’opérateur c’était toujours délicat. Je me suis dit, un jour, y en a un qui va se coincer le doigt mais aujourd’hui je la regrette, je suis sûr que je l’ai jetée un peu vite. J’aurais pu la motoriser. Bon après c’est pas très western, les cosmonautes mais je pense qu’on aurait pu lui trouver une thématique, un système…Enfin bref !

FF: Après les inondations, comment se sont passées les réparations ?

MF : C’est quelque chose de très long, le problème c’est que l’on peut difficilement faire sous-traiter, parce qu’on fait beaucoup nous même. Le pire ça a quand même été la voie ferrée, puisqu’il y a quand même eu plus de 270 m de voie ferrée qui était endommagée et comme il n’y a pas de société qui peut s’occuper de ça , ce sont des travaux de terrassement assez lourds. Ca a été très long, y a 8 jours, on terminait de mettre le ballast. Faut tout placer rails par rails, tout porter à la main, c’est très lourd. Y a pas d’accès avec les engins là bas, y a fallut tout démonté à la main, refaire une piste solide, on en a profité pour refaire le grillage qui était plus très costaud et pour remettre une cabane à notre pêcheur qu’on aurait bien voulu Heimo. Pour le moment, il est statique, mais tout est prévu pour qu’il devienne un peu plus vivant, on va essayer de voir avec Heimo pour un automate, pour le moment on attend une réponse de leur part.
Sinon, tout le parc a du être nettoyé au karcher, pour enlever le sable et la mousse, le plancher du Lucky Burger a été refait, celui du saloon a mieux résisté mais il est aussi à changer. Les freins et moteurs du Grand Canyon ont dû être complètements démontés pour être vérifiés. De même pour les pompes des attractions aquatiques.

FF : Comment les bisons rusés, nouveauté 2007, a-t-elle été trouvée ?

MF : Il y a une paire d’année, j’avais fait une demande de prix sur cette attraction, parce que j’avais trouvé la thématique du bison super rigolo, le truc, c’est que le fournisseur avait signé avec Universal Studio Port Aventura (un parc Espagnol) une exclusivité pendant un labs de temps. Et quand je m’étais renseigné, ça n’était pas possible, c’était la propriété de Port Aventura. On aurait pu essayer de la copier, mais comme ce sont eux qui font les autos tamponneuses de meilleure qualité, j’ai préféré attendre. Et la deuxième chose, c’est que l’hiver dernier j’ai été à Europa Park avec ma petite famille, et les enfants ont fait les autos tamponneuses du quartier hollandais, thématisées en petits chats et souris. Ils en ont fait 4-5 tours et ils se sont bien amusés là-dessus, comme pour cette saison on avait très peu de temps, qu’il nous fallait une attraction assez simple et moyennement coûteuse, les bisons m’ont parus appropriés. Une attraction comme celle-ci représente tout de même un investissement de plus de 70 000 euros.

FF : Pouvez vous nous parlez des autres projets en cours pour cette saison ?

MF : Le flum va évoluer au niveau de sa thématisation, cette année, la scie a été couverte, la file d’attente va être allongée, parce que les jours de forte affluence, la file débordait sur l’extérieur. Dans un second temps, la scie devrait être mise en mouvement, Le bâtiment va être fermé sur trois cotés, y aura un décor d’établi de menuisier et l’année prochaine on va créer une roue d’eau qui va tourner à l’extérieur, avec un chenal qui va reprendre l’eau depuis la cascade. Que les gens aient quelque chose à voir.

Pour la mine d’or, cette année, il devrait y avoir trois wagons supplémentaires qui devraient se greffer sur le parcours pour réduire le temps d’attente. J’ai modifié l’explosion du tonneau qui était un peu trop violente pour les enfants, certains m’ont dit que c’était dommage, les avis sont partagés. J’ai un peu de mal avec ça. En projet également, une porte de sortie pour la mine, afin de garder l’obscurité jusqu’au bout ! Dans la partie extérieure, il est aussi en projet que les wagonnets, dans le canyon soient mécanisés, pour les mettre en mouvement. Les inondations nous ont empêchées de monter ça cet hiver.

Au Mexique, l’extension des toilettes de la cantina est en cours, avec également un vestiaire pour le personnel du quartier mexicain, des chambres froides, on a aussi fait un escalier dans la boutique mexicaine pour que les vendeuses aient accès plus facilement au stock.

On a aussi fait une grosse modification au niveau des propositions des menus, maintenant on fait des lasagnes, des travers de porc, des épis de maïs, des potatoes… On a eu la chance d’aller à Disneyland une journée, visiter les cuisines. On a mangé dans le grand restaurant de main street, avec le responsable des restaurants des deux parcs et de Disney village et le responsable de la sécurité alimentaire de chez Disney. On s’aperçoit qu’ils ont les mêmes problèmes que nous. C’est ça aussi les parcs : que l’on fasse 500 visiteurs ou qu’on en fasse 11 millions, au niveau de la gestion, on retrouve pas mal de choses. On a visité les cuisines du Santa Fee, pour voir leur mode de fonctionnement. On a rien à envier à Disney de ce coter là. Disney c’est une grosse machine, c’est ouvert tout le temps, nous on a la chance d’être fermé 6 mois, on peut remettre les choses en état sans gêner le fonctionnement du parc. Enfin c’est très intéressant à voir, tout est à une autre échelle ; les chambres froides avec des hauteurs sous plafond incroyables, avec des fenwick là dedans, c’est quelque chose ! C’est une bonne école.

FF : Quel attraction vous a le plus marquée ?

MF : Au niveau de sa conception, de sa construction, … J’aurais tendance à dire que toutes les attractions me marquent, me passionnent, c’est vrai qu’il y en a eu comme le Grand Canyon par exemple qui représente le plus grand investissement du parc, au niveau technique, ça a été le premier coaster avec trois trains, on a une implantation assez originale, on est descendu à moins 4 mètres, le train traverse la mine d’or… On a quand même une configuration assez originale, c’est nous qui l’avons implantés nous même. Ca a donc été techniquement une grande réalisation, mais après des attractions comme la mine d’or sont aussi de belles réalisation, avec la mécanique qui a été faite par nous même. Enfin chaque attractions a son histoire, le quartier mexicain, j’ai l’impression que chaque attraction me passionnent.

FF : Que pensez vous de Fraisp’fan ?

MF : On a profité cette année du journal du parc pour vous rendre non seulement hommage mais en plus vous remercier. J’aurais tendance à dire qu’on est fans de Fraisp’fan. Enfin personnellement, moi le premier, parce que déjà vous êtes plus vifs que nous en infos et en mises à jours de votre site donc bientôt je ne vais plus mettre le site de Fraispertuis sur mes brochures, mais celui de Fraisp’fan ! Et puis c’est super sympa, nous ça nous fait vraiment plaisir, y a pas beaucoup de parcs qui ont un site de fans, y a les gros parcs bien sûr et donc c’est flatteur, parce que ça veut dire que petit comme on est, on a quand même des passionnés qui nous soutiennent. C’est vraiment sympa. Ca durera le temps que ça durera, vous serez pas toujours jeunes et puis y a un moment ça passera peut-être aussi pour vous.

C’est vraiment fait avec beaucoup de goût. Peut-être que ça va nous aider à grandir, nous, on continue à vous tenir informés, à mon avis, le nombre de visiteurs va augmenter, puisqu’il y a quand même l’adresse de Fraisp’fan sur le journal. Voilà, c’est bien dans tous les sens.

FF : Est-ce que vous avez des idées pour que le site s’améliore ?

MF : Ben, euh non Comme je vous l’ai dit, je suis fan de Fraisp’fan et quand on est fan, on a du mal a voir les défauts, et c’est un peu le problème. J’ai du mal à être critique,

FF : Que nous réserve Fraispertuis pour l’avenir, quels sont les futurs projets ?

MF : On reviens à l’histoire du TGV, quand je l’ai enlevé, je me suis dit qu’on resterai pas éternellement avec un seul coaster, parce que c’est quelque chose qui plait énormément, donc normalement dans les années à venir je veut remettre assez rapidement un railway. Le truc, c’est que aujourd’hui ce type d’attraction coûte très chers, on voit que les grands parcs n’hésitent pas a sortir des coaster assez facilement.. Notre souci est de trouver quelque chose à notre échelle, que eux n’ont pas, qui entre dans la thématique et qui soit à prix raisonnable. Il faut savoir aujourd’hui qu’un G8 tourne dans les alentours de 1 800 000 euros, donc c’est quand même un très gros investissement quand on pense que pour le grand canyon, qui est notre plus gros investissement n’avait pas dépassé les 1 millions d’euros. Quand on commence a regarder après quelque chose d’à peut près original, il faut compter aux alentours de 2 millions d’euros mais bon, c’est de toute façon un manège qu’il nous faudra sans doute prochainement.

On parle aussi beaucoup de la rivière à bouées, moi j’ai un peu peur avec l’eau, parce que c’est un élément plus difficile à gérer. On a beau être dans un endroit ou il y a beaucoup d’eau, ça prend de la place, ce n’est pas évident ou alors comme l’a fait Zamperla, une version un peu compact. Parce que au niveau des rivières à bouées, celle d’Europa Park est superbe, celle de Walygator est très bien aussi. Et si on veut faire, il faut faire différent et original, parce que si on fait la même chose qu’on connaît, en plus petit c’est sans intérêt. On aime bien quand même avoir cette originalité.

Des cavaleries, il n’y en a toujours pas d’autres en France, Le Pal et Nigloland ont mis 2 disk’o de 80 mètres mais la sensation n’est pas la même qu’avec la notre La cavalerie fait apparemment plus de sensations. Pour l’instant, on est toujours les seuls à avoir un cinéma interactif en France. Alterface en a quand même signés presque 6 ou 7 je crois, en Corée, en Asie, c’est un produit qui fonctionne, donc on est pas peu fière d’avoir le premier le premier projet d’Alterface et je trouve que c’est quand même quelque chose de techniquement bien fait ! Hier soir encore, dans la mise en route, je m’amusais, je tirai sur le pianiste, les décors et les sons interagissent, enfin je trouve que c’est pas mal fait. On doit le modifier encore cette saison : on va changer la sonorisation, mettre un vrai effet surround (ça sera mieux avec le bruit des balles qui sifflent) on devrait aussi avoir une nouvelle version du film, on va bientôt changer le système de biellettes des chevaux et on doit recevoir 2 places supplémentaires adaptées pour les personnes handicapées et les enfants. Ca devrait se mettre en place dans les semaines à venir.

Heimo fait des choses formidables, à mon avis y aurais un beau truc à faire d’ici quelques années pour les enfants, un espèce de remake de « It’s a small world » avec des petites poupées, cow-boys, indiens et mexicains tout ça dans une mécanique de dark-ride. Ca c’est un vrai projet qui me tiens à cœur, j’aimerai bien le faire genre sur 2 ans, passer du temps dessus … On peut faire un super truc, avec de la lumière, de la musique…

FF : Qu’est ce que vous attendez de cette saison 2007 ?

MF : Le soleil ! (Rires) On attend le soleil, on attend qu’il n’y ai pas de problèmes mécaniques ni autres et puis qu’on puisse faire une bonne saison, ça fait quand même quelques années qu’on a des saisons plutôt moyennes. Nous on fait tout pour que ça marche, maintenant, c’est le temps qui gère, nous on ne peut assurer qu’une partie…

FF : Merci d’avoir répondu à nos questions. Les Fraisp’fans vous souhaitent bien évidement une excellente saison 2007.

MF : Ben, les gars, pas de problème. Merci à vous.


Partagez